Journées de formation organisées par le Service Nationale de la Pastorale des Migrants et des Personnes Itinérantes (SNPMPI).

Le Week-End du 18 au 19 février 2012, s’est tenue une session de formation des membres des aumôneries catholiques de la migration,  à l’initiative du SNPMPI à Orsay (91).

Pour cette occasion, l'aumônerie Hmong a invité deux représentants de Région, demandeurs et volontaires : Mesdames YAJ Txooj-Tub (Rhône-Alpes) et VAJ Paj-Lug (Maine-et-Loire).

Cette session avait pour thème central : « Baptisés et responsables ensemble au service de l’Evangile », organisée de la manière suivante sur ces deux jours :







  1. Intervention du Père Dominique Fontaine : « Une mission commune –  Ensemble au service de l’Evangile ». Il nous a rappelé  les textes de l’Eglise de Vatican II, « le rôle et la place des différents acteurs dans l’Eglise », et comment regarder la parole de Dieu.
     
  2. Témoignage de trois aumôneries (Vietnamienne, Antilles-Guyane, Malgache) et Sr Agnès de Nice puis de Jacky (diacre sur  Chalon s/ Saône) sur leur expérience.

  3. Intervention du Père Bernard Fontaine, Directeur du SNPMPI, sur l'orientation de l’Eglise de France : « Nous sommes en Mission sur le terrain, dans une Eglise qui exprime comment elle essaie de proposer la foi et organisée dans ce qu’on appelle la Pastorale des Migrants ».

  4. Heure du bilan : Chaque  aumônerie présente s'exprime sur les deux points suivants : « Que retenons-nous d’important pour notre aumônerie » et « comment envisageons-nous pour vivre cette responsabilité commune au service de l’Evangile  ».
Ce que nous avons entendu, retenu, et souhaitons partager :
  1. Mettre le Christ au centre :
    Il s’agit là d’une mission commune confiée à tous les baptisés. Ensemble, nous sommes responsables de la mission de l’Eglise et dans notre aumônerie.

    L’Eglise n’est pas là pour elle-même ou pour quelques-uns uniquement, mais pour tout être humain !

    Nous annonçons d’abord le Christ, avant même l’Eglise.

    Porter le Christ au centre, c’est revêtir le Christ, devenir de plus en plus comme Lui.

    Nous nous laissons donc  « manger » : nourriture pour les autres.


  2. Envoyé pour annoncer :
    Comment vivre cette annonce ?

    Ce n’est pas toujours facile quel que soit notre âge et nos origines.

    Pourquoi être chrétien aujourd’hui ?

    Est-ce que cela nous rend heureux ?

    Arrivons-nous à sentir le bonheur dans la rencontre avec le Christ ?

    Comment le Christ rayonne-t-il en nous pour aller vers les autres ?

    Contexte difficile : Économie, politique, sociale…

    Avoir la foi, c’est une expérience qui a un avenir. Oui, le Christ nous la donne.


  3. La catholicité :
    Il s’agit d’une seule et même Eglise, celle de toutes les langues.

    Comment parler, vivre, témoigner de notre foi, approfondir et élargir notre identité ?

    Comment ne pas rester là où nous sommes aujourd’hui ?

    Vivre l’Eglise a plusieurs visages. Comment vivre et créer des passerelles entre aumôneries ?

    Comment ouvrir des paroisses françaises à notre diversité ?

    Nous migrants, sommes les experts de l’immigration. Nous vivons de l’intérieur. Et l’Eglise de France compte sur notre expérience.

    Quelle place donnons-nous à la parole de Dieu ?  

Paul YANG - YAJ Xaiv Tsom 

0 commentaires: