Messe inter-peuple
Dimanche 21 octobre 2012, à 17h00
en l’église Notre Dame des Miracles à Orléans.


















Des frères et sœurs du continent africain, de l’Indonésie, du Portugal, d’Espagne, de Pologne, d’Italie, des Îles (Réunion, Martinique, Guadeloupe, Haïti), de l’Asie (laotiens, thaïdams, hmong) et de France ; tous réunis pour une célébration inter-peuple présidée  par Père Evêque Jacques Blaquart. Tous sont d’Orléans et de la banlieue orléanaise. Il y a notamment la communauté hmong de Gien qui avait rejoint la communauté hmong d’Orléans.
C’est l’occasion de pouvoir vivre cette célébration comme une fête. Les personnes étaient libres de venir  vêtues de leur costume traditionnel. C’est une fête pour nous rappeler l’unité et l’universalité de la famille chrétienne. Pouvoir vivre cette union de prière pour toutes les missions à l’étranger mais aussi dans nos quartiers, nos cages d’escaliers… Nous avons tous à nous enrichir les uns des autres de nos différences culturelles et traditionnelles. Pouvoir chanter durant la célébration dans sa langue maternelle signifie que nous avons notre place  avec les autres. 
Comme Père Evêque l’a précisé dans son homélie, il est important de pouvoir vivre en communauté mais il est vital de pouvoir s’ouvrir à d’autres. Cette messe est l’occasion de se découvrir dans notre façon de prier et notre façon d’être tout simplement en tant que frères et sœurs chrétiens. Il y a encore des efforts à fournir pour que la mission dont  Jésus nous a chargés  puisse se vivre vraiment dans la paix ; élargir son regard afin de s’ouvrir à l’autre, l’aider et l’aimer en toute confiance. 
Joanne YANG 


En cette messe inter-peuple, J’ai vraiment passée un agréable moment,
un moment de partage entre différentes communautés de chrétiens, j’ai aussi beaucoup appris sur les manières de prier et des chanter. C’est fou ce que ça change d’une coutume à l’autre. Nous avons tous besoin d’apprendre des uns des autres afin de pouvoir vivre ensemble comme une grande famille.
Comme le Père Évêque Jacques Blaquart me la dit un jour, « un vrai
chrétien n’est jamais seul, car seul il ne peut rien faire », je confirme, pas seulement un chrétien mais nous même dans la vie de tous les jours, nous avons toujours besoin des autres que ce soit pour partager nos peines ou nos joies.

Martine CHA

0 commentaires: