COV ZAJ NYEEM HNUB TIM 21/09/2014



Chiv 25  Nruab Xyoo A

Yaws Xas Yas (Es Xais) 55,6-9

6 Nrhiav tiag Huab Tais, cheem yuav ntsib tau, cheem nws tseem nyob ze.
7 Kom tus siab phem nrauj nws txoj xub kev, tus lim hiam nws zaj tswv yim ; kom nws tuaj cuag Huab Tais tus khuv leej nws thiab tuaj cuag peb tus Tswv Ntuj tus kheev zam tsis txawj tag.
8 Kuv tswv yim tsis yog nej tswv yim thiab nej xub ke tsis yog kuv xub ke, Huab Tais tsa ncauj hais li ntawd.
9 Vim lub ntuj siab dua daim av, li ntawd, kuv xub ke siab tshaj nej xub ke thiab kuv tswv yim tshaj nej tswv yim.


Fis Lis Pos 1,20c-24.27a

20 Raws li kuv tos ntsoov thiab ntshaw, kuv tsis lam txaj muag, tsuas muaj tseeb ib txwm los thiab zim txwv no, txawm yuav ciaj los tuag, Leej Pleev yuav zoo siab hlo tshwm sim ntawm kuv lub cev.
21 Rau kuv ciaj nrog Leej Pleev, tuag los tsam peev.
22 Yog tias lub cev ciaj sia muaj num zoo tau paj rau kuv, vim li kuv tsis pom qab xaiv zaj twg.
23 Kuv faib ua ob sab, ib sawv kev tsees mus nrog Leej Pleev yuav zoo tshaj plaws ;
24 Ob tuaj lub cev ciaj sia nyob kuj tseem ceeb kawg vim tshuav nej.
27 Nej yuav tsum coj lub neej kom tsim nyog Leej Pleev lub Moo Zoo,


Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 1,20c-24.27a

Frères, soit que je vive, soit que je meure, la grandeur du Christ sera manifestée dans mon corps. En effet, pour moi, vivre c'est le Christ, et mourir est un avantage. Mais si, en vivant en ce monde, j'arrive à faire un travail utile, je ne sais plus comment choisir. Je me sens pris entre les deux : je voudrais bien partir pour être avec le Christ, car c'est bien cela le meilleur ; mais, à cause de vous, demeurer en ce monde est encore plus nécessaire. Quant à vous, menez une vie digne de l'Évangile du Christ.



Mas Tais Ntawv Moo Zoo 20,1-16a

1 Yes Xus hais zaj txhais no : Qaum ntuj zoo tam zoj ib tug neeg ua tswv tsev, cuab ntxov tawm mus ntiav tub zog ua nws thaj txiv cawv,
2 Nrog nws cov tub zog khom ib hnub ib txiaj, nws xa lawv mus rau nws thaj teb.
3 Nws rov tawm thaum peb teev, nws pom ib co neeg sawv tom tshav tsis ua num ;
4 Nws hais rau cov ntawd : “Nej kuj mus teb, kuv yuav muab nqe kom haum rau nej.”
5 Lawv txawm mus. Nws rov tawm thaum rau teev thiab thaum cuaj teev, nws ua tib yam li ntawd.
6 Nws rov tawm thaum kaum ib teev, nws pom lwm cov sawv tos thiab hais rau lawv : “Tim li cas nej sawv tas hnub ntawm no tsis ua dab tsi ?”
7 Lawv teb nws tias : “Vim tsis muaj neeg ntiav peb.” Nws hais rau lawv : “Nej kuj mus teb.”
8 Thaum yav tsaus ntuj, thaj teb tus Huab Tais hais rau nws tus kav xwm hu cov tub zog thiab muab tus nqe rau lawv pib cov lawv qab mus txog cov tuaj ua ntej.
9 Cov tuaj thaum kaum ib teev lawv ib leeg txais ib txiaj.
10 Cov ua ntej tuaj xav tias lawv yuav tau tshaj, tiam sis lawv kuj tau txais ib txiaj thiab.
11 Txais tas, lawv txawm yws tus tswv tsev,
12 Hais tias : “Cov lawv qab tuaj ua ib nyuag teev, koj ua rau lawv cov no npaum li ua rau peb ib hnub zog tiv tshav.”
13 Nws thiaj teb lawv ib tug tias : “Phooj ywg, kuv tsis tau liam koj, puas yog koj twb nrog kuv khom ib txiaj ?
14 Los txais koj tug mus. Kuv xav pub rau tus lawv qab npaum li koj,
15 Tseem pub tsis tau kuv tug rau kuv ua li ntawm kuv xav lod ? Los yog koj qhov muag nkhaus vim kuv zoo ?
16 Txawm yog li uas cov lawv qab ua ntej hos cov ua ntej lawv qab.”



Jésus disait cette parabole : « le Royaume des cieux est comparable au maître d'un domaine qui sortit au petit jour afin d'embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il se mit d'accord avec eux sur un salaire d'une pièce d'argent pour la journée, et il les envoya à sa vigne. Sorti vers neuf heures, il en vit d'autres qui étaient là, sur la place, sans travail. Il leur dit : 'Allez, vous aussi, à ma vigne, et je vous donnerai ce qui est juste.' Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même. Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d'autres qui étaient là et leur dit : 'Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ?' Ils lui répondirent : 'Parce que personne ne nous a embauchés.' Il leur dit : 'Allez, vous aussi, à ma vigne.' Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : 'Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.' Ceux qui n'avaient commencé qu'à cinq heures s'avancèrent et reçurent chacun une pièce d'argent. Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d'argent. En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine : 'Ces derniers venus n'ont fait qu'une heure, et tu les traites comme nous, qui avons enduré le poids du jour et de la chaleur !' Mais le maître répondit à l'un d'entre eux : 'Mon ami, je ne te fais aucun tort. N'as-tu pas été d'accord avec moi pour une pièce d'argent ? Prends ce qui te revient, et va-t'en. Je veux donner à ce dernier autant qu'à toi : n'ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mon bien ? Vas-tu regarder avec un œil mauvais parce que moi, je suis bon ?' Ainsi les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. »


0 commentaires: