Témoignage d'un diacre sur Orléans


En début d’année scolaire, le père François Rouleau me parlait de la “Célébration des œufs et du riz”, me disant que c’est une fête à connaître. Puis au mois de novembre, je reçus une invitation de la part de Joanne Yang pour venir découvrir cette fête. C’est ainsi que je suis arrivé à Vennecy le 20 décembre dernier. Arrivé vers 14h30, il y avait déjà beaucoup de monde. Un badge me fut donné, sur lequel était représentée une personne en tenue Hmong. Par la suite je me rendis compte que c’était une des nombreuses façons Hmong de se vêtir suivant le lieu d’origine. Après avoir salué quelques visages connus, je suis allé voir les panneaux qui étaient disposés le long de l’un des côtés de la salle, expliquant les origines de ce peuple Hmong que j’apprends à découvrir, et comment ce peuple en est arrivé à avoir une communauté importante en Loiret. Les panneaux étaient bien faits, agréables à parcourir, alliant textes et photos évoquant différentes époques. Des panneaux retraçaient aussi le parcours de ces prêtres qui ont participé à la mise par écrit de la langue Hmong, et à la christianisation de ce peuple. Deux noms semblent l’avoir marqué particulièrement : les pères Bertrais et Charrier. Certains les ayant connus étaient émus en racontant leurs rencontres avec l’un ou l’autre de ces deux prêtres.
Cette foi chrétienne, nous avons pu la vivre dans le temps d’Eucharistie. Sur les tables qui entouraient l’autel étaient déposées les “offrandes”, c’est-à-dire le riz et les œufs. Le père François Roulleau présida la messe à laquelle assista une belle communauté. La célébration fut ponctuée principalement par des chants en langue Hmong, entonnés par la chorale en habits traditionnels. Alors que les offrandes avaient été bénies par le père François lors de la messe, elles furent ensuite offertes aux divers participants par ceux qui les avaient apportées.
Le début de soirée permit de partager un immense buffet sur lequel étaient présentés de nombreux plats, qui ont bien rassasié tous les convives. Pendant tout ce temps des chants en Hmong étaient donnés à écouter. Sans doute était-ce une façon de nous préparer à écouter des musiques traditionnelles au cours desquelles des jeunes en habits traditionnels, exécutaient des danses, dont certaines avec l’orgue à bouche en guise d’accessoire.
Il y eut aussi des danses qui pour un néophyte étaient surprenantes. Après avoir annoncé plusieurs noms l’assemblée, les danseurs se mettaient à évoluer sur la piste de danse en l’honneur des personnes nommées précédemment. Et les couples d’évoluer sur la piste dans la danse traditionnelle. Dans la soirée d’autres danseurs et danseuses nous ont ravis les yeux de leurs prouesses. Avant de nous séparer, nous avons eu le plaisir de voir défiler les différents costumes traditionnels Hmong.
Ce fut ma première manifestation de ce type au milieu des Hmong, et j’ai été très heureux de l’invitation qui me fut faite de pouvoir y participer. J’ai appris à y découvrir une fois encore, un peuple riche et fier de ses traditions, et heureux de pouvoir faire découvrir ce qu’il est, puisque la célébration des œufs et du riz était ouverte à tous.

Patrice Huboux, diacre

0 commentaires: