COV ZAJ NYEEM HNUB TIM 08/02/2015

Chiv 5 Nruab Xyoo B

 Yob 7,1-4.6-7

1 Tib neeg kev khwv saum npoo av puas tam li tus tub zog lub neej ;
2 Tam li tus qhev nrhiav qhov ntxoov thiab tus tub txib tos nws nqe zog.
3 Kuv tsuas tau lub hli qhuav rau kuv thiab cov hmo txhawj ua kuv tug.
4 Kuv nyuam qhuav pw twb xav zoj ntshai yuav tau sawv, ib hmos dab ntub tsis tau tuaj twb kaj ntug ;
6 Kuv lub neej cas dua toj sai cuag lub liag xov kiv qab xo los txog ;
7 Kom koj nco tias kuv lub neej yog txoj pa, tsam kuv qhov muag tsis pom qhov zoo ;

La première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens 9,16-19.22-23


Frères,
annoncer l’Évangile, ce n’est pas là pour moi un motif de fierté, c’est une nécessité qui s’impose à moi. Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile ! Certes, si je le fais de moi-même, je mérite une récompense. Mais je ne le fais pas de moi-même, c’est une mission qui m’est confiée. Alors quel est mon mérite ? C’est d’annoncer l’Évangile sans rechercher aucun avantage matériel, et sans faire valoir mes droits de prédicateur de l’Évangile. Oui, libre à l’égard de tous, je me suis fait l’esclave de tous afin d’en gagner le plus grand nombre possible. Avec les faibles, j’ai été faible, pour gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous pour en sauver à tout prix quelques-uns. Et tout cela, je le fais à cause de l’Évangile, pour y avoir part, moi aussi.
– Parole du Seigneur.

Alléluia. Alléluia. Le Christ a pris nos souffrances, il a porté nos maladies. Alléluia.

Mas Kos Ntawv Moo Zoo 1,29-39

29 Lawv tawm tam sid ntawm lub tsev txoos, lawv mus hauv Xis Moos thiab As Nres nkawd tsev nrog Yas Kos Npos thiab Zam.
30 Xis Moos niam tais kub cev pw nrom ca, lawv tham qhia nws.
31 Txav los nws tuav niam tais tes tsa zoj sawv ; qhov kub cev laj ntxiag ua rau nws tiam tau lawv.
32 Hnub poob qho tsaus ntuj zus, lawv coj tas cov neeg muaj mob thiab raug dab phem tuaj rau nws ;
33 Tas lub nroog tuaj ntsauv nws ntawm qhov rooj.
34 Nws kho zoo coob tus muaj ntau yam mob thiab ntiab tawm ntau tus dab phem, tsis cia dab phem hais lus vim lawv paub nws.
35 Tag kis kaj ntug txoog, nws sawv los, nws tawm lug kev mus teev ntuj ntawm ib thaj suab puam.
36 Xis Moos thiab nws cov kwv luag tuaj nrhiav nws.
37 Lawv nrhiav tau nws thiab hais rau nws tias : “Sawv daws nrhiav koj.”
38 Nws hais rau lawv : “Peb mus hauv lwm tej zej zog kom kuv qhuab qhia lawv thiab, yog li ntawd kuv thiaj tawm tuaj.”
39 Nws mus qhuab qhia hauv lawv tej tsev txoos thoob plaws Nkas Lis Lais ntiab tej dab phem tawm.

 
En ce temps-là, aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm, Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André. Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade. Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever.
La fièvre la quitta, et elle les servait. Le soir venu, après le coucher du soleil,
on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons. La ville entière se pressait à la porte. Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était. Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche. Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. » Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. » Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.
– Acclamons la Parole de Dieu.



TP Cwj Vuam Chiv

0 commentaires: